Currently browsing

2010

Carte historique de Paimpol-1795-

Pas vu, pas PPRI

Message d’Islande a piloté le comité de consultation du PPRI auprès du commissaire enquêteur Maître Marc ROUXEL en Novembre 2010. Les notes ci-après ont été soumises au commissaire. Les propriétaires concernés par le PPRI sont inquiets. Ils résident dans l’éventail topographique suivant : Champ de Foire :  6.00 m, Place du Martray :  6.30, …

3singes

Le « clos de l’église » : Confessionnal pour sourds-muets borgnes. …

En 2007,  l’ex perception de Paimpol était à vendre. Compte tenu du caractère sensible de ce secteur, et de l’exemple déplorable exhibé près de l’église, notre association s’était intéressée à sa mutation et à la protection de ses arbres. Alors, un membre de l’association avait entremis un promoteur respectueux, car CELEOS …

Pano vieille Tour

Fonction territoriale : « Quand j’entends le mot patrimoine, je dégaine ma pelleteuse »

(censuré par la Presse d’Armor…) D’abord un échantillon d’histoire : Début 20ème, l’urbanisation irréfléchie déclenche un raz de marée de transferts des cimetières historiques. En somme, on foutait nos morts au rebut et nos vieux à l’hospice. Celui de la Vieille église à Paimpol n’a pas échappé au massacre. à Paimpol, ce transfert …

Les-Rapetou_reference

Permis de nuire (censuré)

A votre avis quel rapport y a-t-il entre la énième marée noire dans le golfe du Mexique et la catastrophe récente en Vendée, les iles lointaines bientôt submergées, Tchernobyl et j’en passe ? L’association AMIs ressort un dossier sous la lumière de ces catastrophes exemplaires. Le problème de fond, c’est… C’est un …

jean-guichard-phares-dans-la-tempete-la-jument

Water Gate d’équinoxe (censuré par la presse)

A l’heure des choix qui ne changent rien, la mer découvre ces milliers de projets illégaux qui constellent la France. Qui n’en déplore pas dans sa ville ? Combien de plaintes ont-elles reçu un écho de la justice, ou une écoute de l’administration ? Ce désastre qu’on voudrait naturel a un goût de crime. Pourquoi les autorités ont-elles laissé faire, au point que les catastrophes elles-mêmes semblent avoir fait couler le béton illicite jusqu’aux flancs des montagnes incendiées ? Combien de temps les mairies espéraient-elles occulter leurs petits trafics ? Les observateurs autant que ceux exposés aux conséquences se questionnent en vain sur l’inconscience des uns et l’hypocrisie des autres. (…)