Braderie pour la Sainte Couronne (Chroniques d’Hildegarde)

La Sainte couronne d’épines acquise par saint Louis passerait de la cathédrale Notre Dame de Paris au musée du Louvre ?

 Ce serait l’achèvement d’un plan diabolique…

Couronne
Cette idée est émise dans l’article de Samuel Pruvot, rédacteur en chef du magazine « familles chrétiennes » dans un article du Figarovox/tribune du 28/09/2017 à l’occasion due l’ouverture du Congrès Mission.

En remontant l’histoire jusqu’à Saint Louis, on retient qu’ayant acheté à un prix extraordinaire les vestiges de la Passion du Christ, dont un fragment de la vraie croix et la couronne d’épines, Saint Louis fait construire pour elles un merveilleux reliquaire au cœur du palais des rois de France qui n’est pas encore le Palais du Louvre, mais, de l’autre côté de la Seine , le Palais de la Cité de Philippe Auguste…

C’est la Sainte Chapelle…

Louis XIV naîtra au château de Saint Germain en Laye, le 5 septembre 1638, de parents mariés en 1615. Après maints pèlerinages, particulièrement en Provence, la reine étant enfin enceinte, Louis XIII remercie la Vierge en lui consacrant sa personne, sa famille, ses sujets, sa couronne et son Pays. De plus, par vœu, il instaure la procession du 15 août. Le second prénom de Louis XIV est Dieudonné. S’il passe toute sa jeunesse à Saint Germain dont le château possède le prototype de la Sainte Chapelle que sont ancêtre Saint Louis avait fait construire lorsqu’il avait agrandi le vieux château, il n’installera jamais son règne à Paris mais choisira le pavillon de chasse de son père à Versailles pour y exercer sa charge, déplaçant ainsi le cœur du royaume.

Les travaux commencés entre 1660 et 1662 permettent d’installer la cour à partir de 1682 et la première ébauche de la chapelle ne sera vraiment élaborée qu’en 1687 et, dans la description des plans et particulièrement de la toiture, on trouve que « l’ensemble semblait un immense reliquaire ».

Paray-le-Monial, en juin 1689,le Christ dit à Marguerite-Marie : « Fais savoir au fils aîné de mon Sacré Coeur que, comme sa naissance atemporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu’il fera de lui-même à mon cœur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des grands de la terre. Il veut régner dans son palais, être peint dans ses étendards et gravé dans ses armes pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis en abattant à ses pieds ces têtes orgueilleuses et superbes, pour le rendre triomphant de tous les ennemis de la sainte Eglise. »

Jamais ce message ne parvint jusqu’à Louis XIV. Il aurait certainement transféré les reliques de la Passion dans la chapelle qui, justement commençait à s’élever vers le ciel, au cœur du nouveau Palais du roi de France et inscrit le Sacré Cœur tant gravé dans les armes que peint sur les étendards. (Pourquoi les chouans l’arboraient-ils? Le message leur était bien parvenu, à eux. Par quel canal ? Est-ce pourquoi ils ont été massacrés à ce point pendant la terreur?)

Paray-le-Monial : juin 1698. 1789, la Révolution qui conduira Louis XVI à l’échafaud.

Sur le suaire de Turin à la place de la plaie au côté figure une tache à la forme mystérieuse dont Padre Pio a confirmé qu’on pouvait y reconnaître un portrait d’un autre martyr.
couronne1La terreur déferle sur le pays détruisant tant sur son passage, coupant les têtes, effaçant de la pierre le sourire des anges…

Louis XVI fera transférer les reliques de la Passion de la Sainte Chapelle à Saint-Denis (nécropole des rois de France)…mais la rage avec laquelle toutes les tombes vont être saccagées et violées n’épargnera pas grand-chose. Les reliquaires vont être fondus…mais leur contenu sera déposé à titre de curiosité historique au cabinet des médailles de la Bibliothèque Nationale. Le trésor de Notre Dame se verra remettre en 1804 un simple carton contenant ce qu’il reste de la vraie croix, la couronne d’épines et quelques autres témoignages de la Passion.

A Notre Dame, par le biais de ce qui restait de terrestre de lui, le Christ était encore au Centre de notre pays, en la cathédrale portant le nom de sa mère et même en république, en terre Sacrée.

Petit à petit, sous prétexte de recherches historiques, on a sorti les sarcophages des cryptes de la cathédrale, qui participent à sa fonction ; puis on a déplacé les autels pour dire la messe de façon plus « conviviale » délaissant les endroits précis où le Sacrifice devant être effectué afin d’élever au maximum les taux vibratoires, ce que les maçons médiévaux savaient si bien calculer. Petit à petit, la cathédrale Notre Dame de Paris n’a plus vibré et on se demande si ce n’est pas pour détourner d’elle l’énergie des axes sacrés de Paris pour privilégier la pyramide du Louvre qui se trouve sur le Décumanus de Paris (arc de triomphe du carrousel jusqu’ à l’arc de triomphe de l’étoile).

Le Palais du Louvre a bien été résidence de rois de France pendant des siècles. La Révolution lui a fait changer de destination et il est devenu musée.
Parmi les grands chantiers de François Mitterrand, deux monuments vont toucher le Décumanus de notre capitale : aux extrémités : le Louvre avec la pyramide et la Défense avec ce que son architecte nommait « le cube » et que tout le monde appellera l’arche.

Le plan de pyramide n’est pas vraiment courant… et beaucoup en ont découvert une facette diabolique lors de la cérémonie d’investiture à la présidence de la république d’Emmanuel Macron.
Lorsque Donald Trump et Emmanuel Macron se sont entretenus, en Juillet dernier à l’Élysée, leurs femmes respectives sont allées visiter Notre Dame de Paris. Mgr Patrick Chauvet était leur guide.
Elles ont vénéré la couronne d’épines
Couronne2

Est-ce de cette vénération, certainement sincère de la part de Mélania Trump qu’est née l’idée de porter la couronne d’épines du Christ sous la pyramide du Louvre ?

Une relique n’a pas sa place au musée et celles qui étaient gardées à Notre Dame, pourquoi ne pas les remettre dans le lieu qui avait été créé pour elles par Louis IX : à la Sainte Chapelle.
La Révolution est passée ; elles ne craignent plus rien, réinstallées cœur de ce qui, à présent, est le Palais de Justice… à moins que cette chapelle retrouvant enfin sa fonction se remette à vibrer avec les 670 m² de verrière racontant la Genèse, l’Exode et l’Apocalypse. Serait-ce tellement dangereux ? Pour qui ?
Couronne3Hildegarde, saint Michel 2017

Détail central de la rosace de la Sainte Chapelle dédiée à l’Apocalypse
Vous êtes tellement présente, là encore, Marie-Madeleine

Couronne4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *