Silence, on coupe !

Ce dimanche, vu qu’il faisait beau, on a décidé une balade en campagne, au pied levé, au hasard… Eh bien en une heure à peine on est tombé sur un pot-aux-roses : Un mec vient de faire disparaître 200m de ruisseau cartographié et ses haies en un Week-end et sans trucage ; mieux que Houdini !

 A quoi bon dire où c’est ? C’est comme ça partout, tout le temps, tous azimuts. Et ça ne s’arrange pas, et même, ça s’accélère… Notre globe vert et bleu vire aux teintes blafardes.

 Yvias Ruisseau Quinic Pen Ar C'Hoat (2)

 

 

 

 

DCIM101MEDIA

… Je n’ai pas photographié les empreintes de la maman chevreuil et son faon à qui « on » a coupé la voie verte et bleue, ce fameux concept écolo-démago, soigneusement miniaturisé et échantillonné par les élus et une fraction écocidaire de la population agricole au point qu’il est devenu bidon…

On entend d’ici les rengaines :  » C’est pas moi c’est les autres ; et puis c’est pas ma faute, j’y suis obligé, et de toute façon tout est foutu, alors foutez-nous la paix ; on a des charges à payer ; restez chez vous et laissez-nous tranquilles ; c’est grâce à nous si vous avez du pain ; le bio ça ne marche pas ; pour le peu que je fais c’est rien, le désastre n’est pas ici, c’est ailleurs ; et puis de toute façon le soi-disant désastre planétaire ce sont des salades ; etc. etc. ».

Et qu’a fait, et que fera la police de l’eau ? Que dira le Syndicat Mixte ? Que feront les autorités ? Rien… Même que ça arrange la Communauté de Communes qui arnaque ouvertement les zones humides, et aussi le maire complice qui caresse le dos de la délinquance FNSEA-MONSANTO ; celle-là et les autres, clientélisme oblige…

Et tout ce petit monde, occupé à des échéances électorales ou salariales sans embûches, détourne les yeux… L’autorité actuelle, c’est la règle des 4L : Loi hors la loi, Laisser-faire, Laxisme et Lâcheté criminelle. La seule mission qui leur importe est, pour ceux-ci d’être réélus et ceux-là d’être reconduits dans leurs fonctions ou leurs carrières, pour n’avoir pas fait la lumière, pas provoqué de remous, ni de vagues…

Il n’y a plus de gouvernance, plus que le profit désormais à très court terme pour une minorité malfaisante. D’ailleurs pourquoi s’en plaindre ? On vote pour ça, on veut payer pour ça…

L’économie moderne tient de la magie noire : Quelques uns font fortune sur le dos de l’environnement et les autres remboursent… La nature ne coûte rien, elle rapporte à tous, mais surexploitée  par certains, tout le monde en fait les frais.

Depuis plus de 30 ans la communauté scientifique annonce la catastrophe. Elle arrive, elle est là, enfin on peut la décrire, la commenter, la palper comme une tumeur ! Et alors que la 5ème grande extinction d’espèces (en 3 milliards d’années !) est perpétrée par l’espèce humaine, des imbéciles criminels enlisent toute une société consentante dans l’ornière creusée par le « remembrement ».

Sur le retour, on a rendu visite au propriétaire d’un puits en zone classée humide à Plourivo… Les puits sont de précieux indicateurs de la dynamique de la nappe phréatique. Eh bien avant, son niveau était proche de la surface en périodes de hautes eaux de la nappe, mais depuis le terrassement du tout à l’égout il a baissé de… 10m (DIX Mètres !) Et il en connait quelque chose : c’est un ancien du SPANC (Service Public de l’Assainissement Non Collectif), ça tombe bien ! Écœuré, désabusé, il nous détaille les scandales pour lesquels il a été employé et que l’on avait déjà dénoncés dans nos clips…

La boucle est bouclée, le puzzle s’achève, le grand désastre est assuré. Tout est cuit, mais tout de même, comme dit Lao Tseu, mieux vaut allumer sa petite lanterne que de maudire les ténèbres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *